Le vélo électrique : un ras-de-marée incroyable !

Le vélo électrique connait un fort engouement ces dernières années. Il s’agit d’un moyen de transport à la fois économique et écologique. Mais quelle est la différence avec les vélos classiques ? Comment fonctionne-t-il ? Et comment faire le bon choix ?

Vélo électrique : comment ça marche ?

Le vélo électrique ou vélo à assistance électrique (VAE) est un vélo à moteur doté d’une batterie, dont la vitesse maximale autorisée est de 25km/h. L’immatriculation est obligatoire, sous peine de sanction.

Le vélo électrique possède 3 ou 4 modes d’assistance. Le cycliste peut réguler l’intensité de l’assistance au pédalage en fonction de ses envies. Son atout ? Il peut être utilisé comme des vélos classiques. En cas de panne, il est possible de le déplacer d’un endroit à l’autre.

Attention ! Pour activer le moteur, vous devez pédaler et inversement.

Pourquoi acheter un vélo électrique ?

Le plus grand atout du vélo électrique, c’est qu’il permet de réaliser des économies considérables pour vos trajets quotidiens. La recharge est simple et peu coûteuse. De plus, grâce à l’assistance électrique, il est possible de parcourir de longues distances et des côtes sans vous fatiguer. Il peut alors vous être d’une grande utilité pour n’importe quel déplacement en ville ou à la campagne.

En outre, avec cet engin, vous échapperez aux bouchons, car la circulation en VAE est facilitée grâce aux routes cyclistes. C’est aussi un choix écologique. Le vélo n’émet pas de produits toxiques et ne consomme que peu d’énergie. En optant pour cette solution, vous contribuez à la préservation de l’environnement.

Comment bien choisir son vélo électrique ?

La batterie est l’élément le plus important. Pour vous garantir une meilleure durée de vie et une bonne autonomie, privilégiez un modèle de marque connue, avec un ampérage élevé et une puissance de 250 Wh.

Concernant le moteur, vous avez le choix entre trois options. Un moteur dans la roue arrière qui offre une conduite naturelle. Un moteur dans la roue avant requiert un budget moins important, mais rend la sensation de traction peu agréable. Un moteur dans le pédalier reste le plus facile à manier, mais aussi le plus onéreux.

Le poids est également un critère essentiel. Plus votre vélo électrique sera léger, plus il sera facile à manier. Pour clore, prenez en compte la durée de garantie, qui peut aller de 1 à 5 ans selon le fabricant. Néanmoins, vous devez respecter les consignes d’utilisation pour profiter des services après-vente.

Le skate électrique : surtout pour les plus jeunes
Les commerçants de plus en plus friands de la livraison urbaine à vélo