Interview : La Freeteuse

0 Posted by - 15 novembre 2010 - COUP DE COM

Hello, Présentes toi en quelques lignes à nos lecteurs
Hello, Sandrine Fonteneau et aussi la Freeteuse. Je suis Designer graphique et Directeur Artistique depuis 10 ans à Paris.

Comment es-tu devenue freelance ?
A l’époque, après 4 ans d’études graphiques, quelques petits boulots à Londres et à Lille, je débarque chez TEQUILA, tout feu tout flammes, et je touche à tout : une expérience de 3 ans mémorable avec de superbes rencontres. Et puis un jour je me suis lancée, j’avais les contacts, j’avais l’envie, et beaucoup d’énergie.

Freelance par vocation ou par circonstance ?
Par vocation ! Je me rend compte que ce mode de vie me correspond bien. Ecouter, et essayer de répondre le mieux possible à la problématique tout en se faisant plaisir. Aujourd’hui je partage des bureaux à Montreuil avec une amie photographe, Fabienne Nury,avec qui je travaille également, et j’aime beaucoup organiser mon espace et mon temps comme je l’entend, tout en le partageant avec quelq’un d’autre, qui a une vision différente. Le free-lance me permet de me remettre en question, de chercher autre chose. Cela me permet également de me confronter à des demandes très diverses et de rencontrer pleins de chouettes gens.

Freelance depuis combien de temps maintenant ?
6 ou 7 ans de joies, de questions, de stress, de paperasse, de mouvement, et de renouvellement…

Tʼes free dans ta tête ?
yep ! I do what i want anytime

Qui fait appel à tes services généralement ?
les agences de com, et même plus précisement le marketing le plus souvent, et quelques clients en direct.  Mais aussi la zik, parce que ça c’est une vraie passion également, et que ça me permet une approche plus personnelle et moins cadrée avec des illustrations par exemple. Alors les pochettes, les flyers, les affiches, j’adooore.

Il y a des vacances pour le freelance ?
Au début pas du tout, et puis maintenant un peu plus. Mais c’est souvent tout ou rien : en décalage, en en fonction du boulot. Jusqu’ici, ça me va bien comme ça.

En proportion, combien de free tu mets dans ton book par rapport aux nombres de free réalisés dans lʼannée ?
Arrghh, pas assez. En même temps je me dis tout le temps qu’il faut que je le mette à jour.

Quels sont les loisirs du freelance (toi en fait) ?
Parfois ils se mélangent avec le boulot, et ça c’est un privilège. Sinon beaucoup de concerts, les amis, la famille, le piano, les illustrations, la photo… Les loisirs ça ne manque jamais.

La Freeteuse

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...